Le chaos d’Asunción

Le Paraguay comparé aux autres pays d’Amérique Latine est très peu fréquenté des touristes, d’ailleurs nous étions les seuls étrangers dans le bus pour y aller. Dès notre arrivée, on a été surpris car Asunción ressemble plus à un grand ‘village’ qu’à une capitale. La ville est constituée en toile d’araignée c’est à dire qu’il y a plusieurs avenues principales et qu’elles sont toutes reliées par des petites rues ou même parfois par des chemins de terre, ça dépend comment on voit les choses 😆

Une fois arrivé à l’auberge Isla Francia on a fait la connaissance des propriétaires, Joël et Laurence, avec qui on s’est directement bien entendus. Ils nous ont expliqué l’histoire de la ville, la vie au Paraguay et nous ont même emmené voir leur garagiste pour qu’on regarde les prix des voitures.

Dans la ville c’est le chaos. Les gens conduisent n’importe comment, ils vendent de la nourriture et des vêtements n’importe où, font la sieste dans les parcs et se baladent dans la rue avec leur thermo pour boire le Téréré (thé froid genre mate). El Mercado Cuatro en est la preuve, ce marché en plein air qui s’étend sur plusieurs quartiers est un vrai fouilli, on peut y trouver de tout: des herbes aromatiques et médicinales, des fruits et légumes, de la viande (à l’aspect plus que douteux), des vêtements, de l’électronique de contre façon et bien plus encore.

Stand d’herbes aromatiques et médicinales ©Tom Duhamel

Aiguiseur de couteaux qui était super fier qu’on le prenne en photo ©Tom Duhamel

Nous avons visité le centre ville d’Asunción avec Fernand, employé de l’office du tourisme que l’on avait rencontré le jour même et qui nous a proposé de faire un tour avec lui.

Palacio Lopez ©Alexandra Delaunoy

Ces vieux bus sont privés, les chauffeurs les décorent eux-mêmes. Il y en a des centaines différents, la plupart tombent en morceaux. ©Tom Duhamel

Nous avons également visité le jardin botanique qui est décrit comme LE lieu écologique de la ville. Mais une fois sur place, on a croisé des dizaines de motos…

La visite de la ferme à Aregua

Joël nous a proposé un matin d’aller avec lui dans une ferme à Aregua, village à +/- 1h30 d’Asunción. L’endroit est en pleine campagne et sans lui nous n’aurions jamais trouvé (ou même penser y aller). Là-bas ils cultivent des dizaines et des dizaines de sortes de fruits et légumes ainsi que des herbes aromatiques et médicinales. Cela nous a fait du bien de nous éloigner un peu du bruit d’Asunción pour quelques heures.

©Alexandra Delaunoy

©Tom Duhamel

©Tom Duhamel

Aregua était auparavant connue pour son lac qui était l’un des lieux préférés des Paraguayens en été pour se baigner. Mas à force d’être pollué, il est devenu si toxique que des gens sont morts de s’être baignés dedans.

Le lac noir. De près on aurait dit que l’eau était visqueuse. ©Tom Duhamel

On était partis au Paraguay pour trouver une voiture, finalement on repart les mains vides mais la tête pleine de jolis souvenirs.

Une réflexion sur “Le chaos d’Asunción

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s